Lammily, la première poupée « normale » avec acné, tâches de rousseur et cellulite

A quoi pourrait ressembler Barbie si ses mensurations correspondaient à la réalité ? Voici la réponse en images et en vidéos avec la présentation de Lammily, la première poupée inspirée de la vraie vie.

lammily-presentation-vignette

Petite, brune avec des mensurations dans la moyenne, la nouvelle poupée Lammily bouscule les standards imposés depuis plusieurs années par la marque Barbie.

Cette poupée a été créée par un jeune graphiste de Pittsburgh, Nickolay Lamm, agé de 26 ans. Son slogan « être une femme normale, c’est beau », résume parfaitement le concept de son produit. En effet, Lammily a tout d’une jeune adolescente normale âgée de 19 ans. Imperfections de la peau, taille dans la moyenne, hanches plus larges et fesses plus rebondies font partie de ses caractéristiques.

Lammily : le projet aux 501 000 dollars de soutien

lammily-concept-3d

Prototype de la poupée Lammily

L’idée de créer Lammily est apparue comme une évidence le jour où Nickolay n’a pas pu acheter une poupée dite « de tous les jours », c’est à dire une poupée qui ne ressemblait pas à un top modèle.

A la recherche de financements pour concrétiser son projet, Nickolay propose alors un prototype de sa poupée sur la plateforme Kickstarter. Son objectif initial de 95000 dollars est largement dépassé puisqu’il affiche à ce jour pas moins de 501 000 dollars de levée de fonds.

Grâce à ce succès sans précédent, Nickolay a pu créer la société Lammily LLC et comptabilise déjà 19000 pré-commandes pour la première version de la poupée.

Sa commercialisation approche à grands pas puisqu’elle sera disponible dès la semaine prochaine aux États-Unis pour 25 dollars (soit environ 19€).

Pour le lancement du produit, la société s’est amusée à transformer la poupée Lammily pour montrer en vidéo ce à quoi elle pourrait bien ressembler en version « poupée Barbie ».

Voici la vidéo de transformation :

Une poupée «normale» avec de l’acné et de la cellulite

Cette poupée d’un nouveau genre révolutionne le secteur puisque son créateur Nickolay Lamm va encore plus loin en fournissant des autocollants permettant de personnaliser les défauts de sa poupée.

Parmi les imperfections que l’on pourra appliquer sur celle-ci, on trouve des bleus, des vergetures, des tâches de rousseur, des cicatrices et des boutons d’acné.

poupee-lammily-acne

En plus de ces imperfections corporels, Lamily pourra également porter des accessoires peu communs pour des poupées comme des lunettes de vue et des pansements.

poupee-lammily-stickers

Qu’est ce qu’en pensent les petites filles ?

Pour recueillir l’avis des principales intéressées, une compagnie indépendante à réalisé un sondage auprès de dizaine d’enfant.

Les premiers retours sont encourageants puisqu’en apposant les deux poupées, les petites filles ont tendance à choisir la poupée Lammily par rapport à la poupée Barbie. « Elle ressemble à ma soeur », « Elle est trop mignonne » expriment les petites filles.

Voici en vidéo l’avis des enfants qui ont le choix entre les poupées Barbie et Lammily :

La poupée imparfaite, bonne ou mauvaise idée ?

Mais l’artiste ne serait-il pas allé trop loin en proposant le kit d’autocollant ? Certains internautes soulignent le fait que réadapter les proportions de Barbie aurait peut-être été suffisant sans voir besoin d’ajouter des cicatrices et des problèmes de peau.

lammily-vs-barbie

A gauche la vraie Barbie, à droite le prototype de Lammily en blonde

 

Ces débats nous font penser que les poupées de nos grand-mères ne soulevaient pas autant de questions et étaient chéries comme nulles autres poupées.

Et vous, que pensez-vous de la nouvelle poupée Lammily ? Seriez-vous prêt à acheter cette poupée ?

Un commentaire

Et si vous laissiez un commentaire ?